Cyclone à Madagascar

Le cyclone Bingiza, qui a frappé le nord de Madagascar mercredi 16 février, a causé la mort de 6 personnes et fait plus de 15 000 sinistrés. C'est le premier cyclone de la saison des pluies, qui dure jusqu'en avril. Le gouvernement a lancé un plan d'urgence pour rétablir l'accès à l'eau potable.
 
Article paru dans l'édition du Monde du 18.02.11

720 000 personnes menacées de famine à Madagascar

LEMONDE.FR avec AFP | 10.12.10 | 15h42

 

Une responsable d'un projet de développement s'inquiète :

Une responsable d'un projet de développement s'inquiète : "Il n'y a plus de semences pour la prochaine campagne agricole, les gens ont tout consommé."AFP/ROBERTO SCHMIDT

La sécheresse qui frappe l'extrême sud de Madagascar depuis deux ans menace 720 000 personnes de pénurie alimentaire voire de famine, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

if ( undefined !== MIA.Pub.OAS.events ) { MIA.Pub.OAS.events["pubOAS_middle"] = "pubOAS_middle"; }

Cinquante-trois communes, situées dans les régions Atsimo Andrefana, Androy et Anosy, ont été classées "en difficulté alimentaire", contre 45 en 2009 et 31 en 2008, selon le PAM. "Des communes qui jusque-là étaient considérées comme des greniers productifs du Sud entrent maintenant dans cette catégorie", a expliqué à l'AFP Krystyna Bednarska, la représentante du PAM à Madagascar. En 2010, 80 % des récoltes de maïs ont été décimées dans les huit districts concernés.

"Pour la seconde année consécutive, la pluviométrie est tout à fait insuffisante. Les données disponibles depuis les années 1930 montrent qu'après deux années de manque de pluie, il y a eu des famines généralisées dans le Sud", s'est inquiétée la responsable de l'agence onusienne. "Il n'y a plus de semences pour la prochaine campagne agricole, les gens ont tout consommé", constate Eliane Rasoamananjara, responsable de projet pour le Conseil diocésain de développement (CDD), une association qui distribue des vivres dans le district de Betioky, dans le sud-ouest de l'île.

Le PAM et ses partenaires apportent une aide d'urgence à 80 000 personnes et espèrent prochainement atteindre 200 000 bénéficiaires grâce aux dons exceptionnels de bailleurs de fonds. Le sud de Madagascar est régulièrement en proie à l'insécurité alimentaire durant la période de soudure qui s'étend d'octobre à mars. Cette année, la première récolte pourrait être repoussée au mois d'avril si la pluie tarde à tomber.

C'est  le 17 septembre qu'a eu lieu notre diner annuel de la SAMA, au restaurant " la Toscana" à Villeneuve Loubet.
Vingt et un adhérents ont participé à cette soirée  qui a nous a permis de collecter 120 euros.
Claire Fonteneau, venue tout spécialement de Saint-Nazaire,  nous a fait un rapport très bien documenté
sur son séjour au Burkina-Fasso cet été. Elle a oeuvré très activement pour la reconstruction du toit de la salle polyvalente. Vous trouverez son rapport dans
la rubrique "nos missions" sur le site de la SAMA. Merci à Claire pour son dévouement et ses compétences.
Le bureau

C'est  le 17 septembre qu'a eu lieu notre diner annuel au restaurant " la Toscana" à Villeneuve Loubet.
Vingt et un adhérents ont participé à cette soirée  qui a nous a permis de collecter 120 euros.
Claire Fonteneau, venue tout spécialement de Saint Nazaire,  nous a fait un rapport très bien document
sur son séjour au Burkina-Fasso cet été. Elle a oeuvré très activement pour la reconstruction du toit de la salle polyvalente.

 

Vous trouverez son rapport dans la rubrique "nos missions" sur le site de la SAMA.
Merci à Claire pour son dévouement et ses compétences. Merci à tous de votre présence et de votre soutien.

Le bureau

 

Chers amis et membres.


«  Merci à tous ceux qui ont envoyé ou remis un paquet pour leur filleul.

Deux membres de la SAMA,Géraldine YAMADA et Macha RAPEZYNSKI se sont rendrues , le 17 novembre au village d’Ambohimbory, (elles y sont toujours).

Elles ont pour mission :

-       de rencontrer les enfants parrainés (50), leur remettre leur cadeau, les prendre en photo et faire connaissance.

-       - le lendemain, elles remettront un jouet ou un cadeau aux autres enfants de l’école (48)

-       avec Raphaël, notre correspondant pour le projet « d’adduction d’eau » elles doivent faire avancer le devis.

-       D’autres tâches les attendent…

 
Nous les remercions et leur souhaitons un séjour enrichissant auprès de nos amis malgaches. »

Amicalement

Maité